La médiation familiale - Les enfants veulent que leurs parents planifient ensemble leur avenir, même après un divorce

Child Focus News

14-10-2019

La médiation familiale - Les enfants veulent que leurs parents planifient ensemble leur avenir, même après un divorce

Bruxelles, le 14 octobre – C’est aujourd’hui que débute la semaine internationale de la médiation, l’occasion de souligner l'importance de la médiation familiale dans les enlèvements parentaux internationaux. La médiation est encore une forme de règlement des différends trop peu utilisée, y compris en Belgique. Cependant, des recherches récentes, en collaboration avec Child Focus, ont montré que les enfants veulent que les parents trouvent leurs propres solutions aux conflits après un divorce. Ils croient fermement que la médiation peut y contribuer. Aujourd'hui, les jeunes demandent à leurs parents de travailler à des accords mutuels lorsqu’ils se séparent. Pour cette raison, une campagne Snapchat a été réalisée en collaboration avec Child Focus et Missing Children Europe.

Le nombre de mariages internationaux augmente chaque année. Ces dernières années, environ 15% de tous les mariages en Europe étaient mixtes. Dans certains cas, ces mariages tournent mal et le conflit s'intensifie. Si l'un des parents emmène ses enfants à l'étranger, on parle d’enlèvement parental international. En Belgique, Child Focus traite environ 400 cas par an et ce nombre est en augmentation ces dernières années.

Pour la plupart des parents, se rendre au tribunal est l'étape la plus logique dans de tels conflits familiaux internationaux. Mais cette expérience peut être particulièrement traumatisante pour les enfants concernés, qui se sentent coincés entre deux parents eux-mêmes impliqués dans une longue bataille juridique pour leurs enfants. La médiation familiale internationale s'est avérée plus efficace et moins conflictuelle que les procédures judiciaires. En médiation, des professionnels formés guident les parents pour trouver des solutions qui conviennent le mieux à leur situation individuelle. Ces solutions sont donc acceptées par les deux partis et tiennent mieux compte des besoins des enfants impliqués.

« Les enfants sont convaincus que leurs parents sont les mieux placés pour prendre des décisions concernant leur avenir. Ils veulent que leurs parents cherchent des solutions ensemble et sont convaincus qu'ils en sont capables. Mais parfois, lorsque les conflits s’enlisent, ils peuvent avoir besoin d'un coup de main pour se recentrer sur le bien-être de leurs enfants. La médiation peut alors être un excellent outil. En utilisant le filtre Snapchat, ils lancent un message clair à leurs parents : concentrez-vous sur le bien-être de vos enfants et non sur le conflit sous-jacent » déclare Hilde Demarré, Policy Officer chez Child Focus, impliquée dans l’étude menée avec des enfants.

La médiation est volontaire et confidentielle. Par conséquent, les accords de médiation fonctionnent généralement mieux à long terme parce que les deux parents sont convaincus que la solution est équitable. De plus, la médiation est plus rapide et moins coûteuse que les procédures judiciaires.

Qu'est-ce que la médiation familiale internationale et comment fonctionne-t-elle ? Regardez cette vidéo.

Missing Children Europe est la Fédération européenne pour les enfants disparus et sexuellement exploités ; elle représente 33 organisations membres de 26 pays européens. Child Focus est le membre belge de Missing Children Europe. L'organisation coordonne également le Réseau des médiateurs familiaux internationaux, composé de plus de 200 médiateurs familiaux formés qui aident à prévenir et à résoudre les conflits familiaux internationaux tel que les enlèvements parentaux.

© 2019 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912