Safer Internet Day

 

La journée mondiale pour un Internet plus sûr a été initiée en 2004 par la Commission européenne. Cette journée est l'occasion de sensibiliser le grand public et de promouvoir l'importance d'une utilisation sûre et responsable de l'Internet, par le biais d'une campagne de communication mondiale.

 

Qu'est-ce que le Safer Internet Day? »

Le Safer Internet Day est la journée mondiale pour un Internet plus sûr. A cette occasion, plus de 110 pays, parmi lesquels les 28 pays de l’Union européenne, célèbreront cette journée pour créer ensemble un meilleur Internet. Pour voir ce qui se passe dans les autres pays, vous pouvez consulter le site européen du Safer Internet Day ici.

Safer Internet Day 2016 | Play your part for a better internet: https://goo.gl/ieA3bY

Cette campagne de mobilisation à échelle mondiale promeut le bon usage du Net par les jeunes et moins jeunes et encourage un comportement responsable en ligne. Chaque année, le Safer Internet Day met en avant une thématique spécifique pour mobiliser les jeunes autour de la question des droits et des responsabilités en ligne.

Pour le site d'informations germanophone lié à #SID2016 visitez DG Medien.

Safer Internet Day 2016 »

Ce mardi 9 février Child Focus va organiser, en Belgique, pour la 13ème fois,  la journée mondiale pour un Internet plus sûr. Le thème ?  « Agir pour un meilleur internet ». Les jeunes et moins jeunes sont invités  à organiser ou entreprendre des initiatives positives et originales sur la toile.

Internet fait aujourd’hui partie intégrante de la vie des enfants et des adolescents: ils y passent en moyenne 1 heure par jour et davantage le week-end. Ils y communiquent avec leurs amis « réels » et « virtuels ». Selon une étude récente, 26,7 % des jeunes âgé de 12 à 18 ans ont plus de 200 amis sur Facebook, le réseau social par excellence chez cette tranche d’âge. Près de 1 sur 5 d’entre eux avouent « être ami » avec des personnes qu’ils n’ont jamais rencontré en vrai. (Apestaartjaren, 2014) 

Cette année, Child Focus a décidé de mettre l'accent sur la problématique émergente de l’extorsion sexuelle: la « sextortion ».

Vous aussi, participez au Safer Internet Day! »

Child Focus encourage et soutient tous les acteurs de l’éducation aux médias à organiser une activité de sensibilisation ce jour-là. Vous pouvez organiser vos propres événements : rencontres, tables rondes, conférences de presse, campagnes en ligne, animations de vos réseaux, actions dans votre entreprise, etc. Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser à l’équipe Clicksafe de Child Focus : clickhelp@childfocus.org 

Quelques idées : 

Vous êtes enseignant ou vous travaillez dans une école ?  Vous pouvez, par exemple, donner un cours relatif à la réputation en ligne, réaliser un quiz sur la vie privée ou regarder des films de prévention en classe. Vous pourriez également réfléchir ensemble à comment faire de l’Internet un endroit convivial. Les élèves peuvent noter et résumer leurs tuyaux dans une charte. Ou pourquoi ne pas organiser une soirée parents autour de ce thème... Child Focus vous propose une multitude d’informations et d’outils !

Si vous souhaitez organiser vous-même une animation/un atelier/ un cours au sujet de la sécurité en ligne, vous pouvez vous inspirer d’un de nos 34 autres outils :

Dans notre catalogue vous trouverez tout le matériel pédagogique, didactique et éducatif de Child Focus en matière d’Internet pour les jeunes. Il décrit nos 34 outils sous forme de fiches techniques reprenant l’objectif, le public cible, les thèmes et les caractéristiques.

Child Focus organise également des séances d’information et de sensibilisation sur des sujets liés à ses missions pour les enfants de 10 à 12 ans. Ces séances en classe sont animées gratuitement par des Volontaires Ambassadeurs dans les Ecoles (VAE), formés par Child Focus. 

Child Focus organise aussi des Ateliers « Internet : Safe & Fun » dans les écoles primaires (classes de 5ème et 6ème) avec des volontaires de Microsoft et Proximus. Ces ateliers de sensibilisation sont animés bénévolement par leurs propres employés. Child Focus se charge de former ces employés-volontaires et de leur fournir le matériel didactique adéquat. A travers cette animation sur le thème de la sécurité en ligne, nous souhaitons inculquer de bons réflexes aux enfants pour un usage intelligent et sûr d’Internet.  Les années précédentes, plus de 150 personnes ont été impliquées dans ce programme de prévention et plus de  13 000 enfants ont été sensibilisés. Pour cette année, les inscriptions sont clôturées.

Le gouvernement fédéral participe aussi au Safer Internet Day. Sur le site www.safeonweb.be vous trouverez des conseils pour protéger au mieux la webcam et d’autres appareils. 

SEXTORTION’, C’EST QUOI ?

L’extorsion sexuelle sur Internet appelée  « sextortion », est un phénomène plus fréquent qu'on ne le pense. En 2015, Child Focus a traité 16 dossiers à ce sujet.

 

Dans le cas de « sextortion », mot valise constitué de sexe et d’extorsion, des jeunes sont incités à se livrer à des gestes à caractère sexuel devant leur webcam ou d’envoyer  des photos compromettantes. Ensuite, le malfaiteur menace de diffuser ces images sur Internet et les réseaux sociaux s’il ne paie pas la somme d’argent demandée. Cette pratique est punissable car il s’agit de chantage et d’escroquerie.

Les victimes sont manipulées et convaincues d’avoir rencontré une personne du même âge via le Net. En réalité, dans les faits, il s’agit d’une organisation criminelle qui cherche à réaliser des profits. Les jeunes repérés sur les réseaux sociaux et invités à devenir amis sont stimulés à avoir des conversations à caractères sexuelle. Ils tentent de mettre le jeune en confiance pour qu’il se livre à des activités sexuelles en ligne. La victime ne se doute pas que de l'autre côté de l'écran, un ou des individus enregistre tout. L’objectif est d’avoir des images compromettantes et d’extorquer de l’argent en le menaçant  de publier les images ou les vidéos sur le Net si 'il ne paie pas immédiatement la somme demandée.

Un conseil pour les jeunes: évite de te livrer à des actes sexuels devant la webcam ou d’envoyer des photos ou des messages à caractère sexuel à des inconnus sur le Net. Si tu décides de quand même le faire, ton visage (ni aucun signe de reconnaissance) ne doit jamais apparaitre sur l’image pour éviter que l’on puisse t’identifier si les images devaient malgré tout être diffusées. Tu trouves plus de conseils ci-dessous. Nous te conseillons aussi de masquer ta webcam pour être sûr de ne pas être filmé à ton insu. Child Focus assiste les victimes de sextortion tout au long de la procédure.

 

TESTE TA RÉSISTANCE AU « SEXTORTION »!

Essaye l’application  « Qui est ce ? » et tu verras de quelle manière tu peux chatter safe et faire des nouvelles rencontres en ligne en toute quiètitude.
Le but est de prendre conscience qu’il faut être prudent en chattant avec des personnes inconnues. Même si on croit les connaître, l’esprit critique et le bon sens restent les meilleurs alliés dans ces situations.
 
 
 

Fais l’autotest pour savoir si tu dragues avec précaution sur Internet ! Découvre si tu es un cyberdragueur ou un « cyberovni» ?

 

 

MATÉRIEL À COMMANDER 

Chatter c’est top !  Si l'on y associe une webcam, c'est encore plus attractif puisque les interlocuteurs peuvent se voir.

En plus, la webcam constitue un moyen de vérifier avec qui tu communiques lorsqu’il s'agit de quelqu'un que tu ne connais pas. Avec le logiciel de la webcam, ton partenaire est en mesure de te photographier ou de te filmer à ton insu. Par la suite, ces images peuvent être publiées et mises en ligne. Il arrive que des vidéos érotiques réalisées par et avec des mineurs soient diffusées de cette manière ! 

Protège ta vie privée en ligne avec la Child Focus webcam cover ! Tu n’en as pas encore ? Pas de souci! Tu peux t’en procurer via les Espaces Public Numérique (EPN) de Wallonie. Pour trouver un EPN près de chez toi, clique ici.

Attention aux flirts devant la webcam ! As-tu reçu une demande d’ami via les réseaux sociaux ou des messages d’une personne inconnue avec qui tu n’as aucun lien ? Est-ce que ton interlocuteur essaie de te draguer et te demande de te livrer à des activités à caractère sexuel devant ta webcam comme par exemple lui envoyer des photos de toi nu(e) ? As-tu déjà envoyé des photos ou vidéo de toi nu(e) ou t’es-tu livré(e) à des actes sexuels devant ta webcam? Et à présent, ton interlocuteur te menace de diffuser ces images/vidéos? Découvre les réponses à ces questions en consultant « l’arbre décisionnel »!, à télécharger ici.

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles