‘La pornographie enfantine: on ne s’y habitue jamais’

Child Focus News

21-11-2018

‘La pornographie enfantine: on ne s’y habitue jamais’

Heidi De Pauw, la directrice de Child Focus, témoigne de son expérience dans la lutte contre la pornographie enfantine. 

Le 18 novembre est la journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels. C’est pourquoi Child Focus, la fondation pour les enfants disparus et sexuellement exploité dont je suis directrice générale, et notre agence de communication Wunderman Antwerp ont lancé une campagne. Nous utilisons des vidéos aux titres équivoques comme ‘sweet_3_year_old_getting_wet’ pour lutter contre la production, distribution et visualisation de la pornographie enfantine.

Ce matin, j’ai été réveillée par un appel de la radio flamande Q-Music pour parler de notre campagne. Mes collègues sont aussi occupés avec des interviews ou à poster des messages sur les médias sociaux. C’est très important car plus la campagne reçoit de l’attention, plus il y a de chances que des internautes nous signalent de telles images et que les enquêteurs puissent appréhender les auteurs. Ne vous méprenez pas : regarder de la  pédopornographie est aussi punissable. En regardant vous perpétuez une atrocité et vous contribuez à l’exploitation sexuelle de millions d’enfants dans le monde ! C’est pourquoi nous encourageons tous ceux qui verront de telles images – accidentellement ou non – à les signaler, anonymement si souhaité, à notre point de contact civil : stopchildporno.be.

Ce sont plus que des images, c’est une preuve irréfutable d’un crime contres des enfants (de plus en plus jeunes) et même des bébés.

‘La pornographie enfantine : on ne s’y habitue jamais’

Les images d’abus sexuels d’enfants sont gravées à tout jamais sur ma rétine.
À chaque fois, je ressens presque la douleur et la tristesse de ces victimes de plus en plus jeunes. J’éprouve des difficultés à surmonter ce sentiment d'impuissance et de colère. La pornographie enfantine : on ne s’y habitue jamais.

En même temps, ces émotions me poussent à continuer de lutter et à faire preuve de courage. Chaque jour, je suis confrontée à la résilience d’enfants et d’adolescents qui, dans des circonstances parfois extrêmement difficiles, se relèvent et continuent à bâtir un monde et un avenir meilleurs pour les autres jeunes.

Par exemple, j'ai rencontré Céline (pseudonyme) pour la première fois à l'été 2017, lors de la conférence de presse qui a suivi la signature du protocole entre Child Focus et les autorités judiciaires. En conséquence, Child Focus a reçu le droit d'analyser les signalements reçus sur son point de contact civil, et de transférer ceux relatifs à de la pornographie enfantine avérée à la Police fédérale. Pour y parvenir, nous avons dû mettre, pendant plus de deux ans, beaucoup de pression et utiliser tous nos pouvoirs de persuasion.

J'avais déjà parlé plusieurs fois à Céline et elle avait déjà raconté son histoire dans un témoignage anonyme. Enfant, elle a été abusée sexuellement pendant des années par son beau-père, qui a réalisé des images des viols et les a diffusées sur Internet. Avec son témoignage, Céline, qui est maintenant une femme adulte mais dont les images faisaient toujours le tour du monde, a voulu soutenir notre demande d'analyser les images pédopornographiques et de les retirer immédiatement du Net. Lors de la conférence de presse de 2017, la jeune femme a abandonné son anonymat et a dit au ministre, à d'autres dignitaires de la police et de la justice ainsi qu’à toute la presse que par le biais de son témoignage, elle voulait donner un visage aux nombreuses victimes anonymes de la pornographie mettant en scène des enfants et à leur lutte contre cette injustice.

Le drame comme force de changement pour les autres victimes

Pour moi, ce fut un moment émouvant et réconfortant de voir comment cette jeune femme a transformé la terrible tragédie vécue dans son enfance en une force de changement pour d'autres victimes. Avec son histoire, elle a donné un cœur aux millions de victimes du monde entier. Surtout, grâce à son courage, Céline a contribué à un amendement législatif qui fait progresser la lutte contre la pornographie enfantine. Pour moi, c’est la preuve ultime que nous devons encourager et aider nos jeunes à faire preuve de la volonté et de l’audace nécessaires pour qu’ils apportent des changements à notre société et laissent leurs empreintes sur le présent et l’avenir.

Chaque jour, je me lève et je vais au travail avec la conviction absolue qu'ensemble, nous pouvons offrir un monde meilleur à nos enfants. Appelez-moi naïve, cela m'est égal, tant que chacun de vous est prêt à apporter sa pierre à l’édifice de la protection de l’enfance. Chacun de nous a la possibilité de faire la différence pour un enfant, un jeune dans notre propre environnement.

Sharing is caring. Partagez notre campagne dans l’intérêt de chaque enfant.

Merci!

Heidi De Pauw, directrice générale de Child Focus

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912