La médiation familiale : une solution efficace en cas d’enlèvement parental international

Child Focus News

17-10-2018

La médiation familiale : une solution efficace en cas d’enlèvement parental international

Bruxelles, le 18 octobre 2018 – C’est aujourd’hui en Belgique la journée centrale dans le cadre de la Semaine de la médiation. Organisée par la Commission fédérale de médiation, cette initiative a pour objectif de promouvoir la médiation. Child Focus veut en particulier attirer l’attention sur l’importance de la médiation en cas d’enlèvement parental international. Bien que très efficace, cette procédure reste méconnue et peu nombreux sont ceux qui y ont recours.

En Belgique, pays sans frontières et qui accueille de nombreux migrants, les couples et les mariages mixtes sont devenus monnaie courante. Dans l’Union européenne, pas moins de 180 000 unions internationales sont scellées chaque année et en Belgique, un mariage sur trois se solde par un divorce, qui débouche parfois sur un conflit familial. Il est question d’enlèvement parental international lorsqu’un parent décide de s’enfuir à l’étranger avec son enfant sans le consentement de l’autre parent. Les cas d’enlèvement parental international constituent plus de 20 % des dossiers traités chaque année par Child Focus.

Pour résoudre ce genre de conflit, intenter une action en justice semble être le choix le plus évident mais cette initiative peut être traumatisante tant pour l’enfant, qui est tiraillé entre ses deux parents, que pour les parents, qui se lancent souvent dans une longue procédure judiciaire. Lors d’une médiation, des professionnels chevronnés sont en contact avec les parents pour chercher avec eux, en fonction de la situation familiale et dans le meilleur intérêt de l’enfant, des solutions acceptables pour les deux parties.

Hilde Demarré, policy officer chez Child Focus et médiatrice familiale, a pu constater à maintes reprises les avantages de la médiation pour les enfants impliqués : « Comme la médiation est une démarche volontaire et confidentielle, les accords conclus sont plus solides. Les parents cherchent ensemble la solution qui leur convient le mieux. »

​Dans la pratique aussi, la médiation se révèle être très efficace : 75 % des médiations dans le cadre d’un enlèvement parental international en Europe débouchent sur un accord (partiel). Il ressort d’une étude européenne de 2014 que la médiation est bien plus rapide et moins onéreuse qu’une action en justice. Malgré ses avantages, elle reste méconnue du grand public et c’est la raison pour laquelle Child Focus veut, en collaboration avec la Commission fédérale de médiation, attirer l’attention sur les possibilités qu’offre la médiation en cas d’enlèvement parental international. Elle s’adresse ainsi aux principales les parties prenantes : les parents et les médiateurs mais aussi les professionnels tels que les avocats afin qu’ils suggèrent la procédure à leurs clients afin d’améliorer le bien-être des enfants impliqués.

Mediation infographic

 

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912