20 ans Child Focus

Child Focus News

29-03-2018

20 ans Child Focus

Child Focus a vu le jour, il y a 20 ans, le 31 mars 1998. Ce jeudi 29 mars, 350 invités vont déjà souffler les bougies au Château du Lac de Genval. C’est en ce lieu que 25 parents d’enfants disparus ou assassinés ont signé la Charte de Genval. Cette charte a été l’acte fondateur de l’actuelle Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités.
Au cours de ces 20 années, la fondation a traité pas moins de 67 913 dossiers dont 21 360 fugues, 6 003 enlèvements parentaux internationaux (effectifs ou menaces), 10 488 disparitions de mineurs étrangers non accompagnés, 468 enlèvements par un tiers connu et 55 enlèvements ou tentatives par un tiers inconnu. Outre le traitement de 23 767 signalements de matériel pédopornographique présumé, Child Focus est intervenue à 1 380 reprises dans des cas d'exploitation sexuelle de mineurs d’âge. Dans tous ces dossiers, Child Focus a toujours fait primer l’intérêt de l’enfant. 

Aujourd’hui, l'organisation reste vigoureusement active dans la lutte contre la disparition et l'exploitation sexuelle en coopération avec la police, la justice et le secteur de l’aide sociale. Le véritable défi reste d’éradiquer les disparitions et l'exploitation sexuelle du monde. C'est pourquoi, dans les années à venir, Child Focus se concentrera plus que jamais sur la prévention de ces phénomènes par le biais d’actions de prévention et de sensibilisation spécifiques. Le groupe cible sont les éducateurs au sens large, à savoir, les parents, enseignants et autres professionnels mais certainement aussi les enfants et les adolescents.

Des volontaires de Child Focus se rendent déjà dans les écoles primaires, d'autres bénévoles travaillant chez Proximus et Microsoft, formés par la fondation, organisent des sessions autour de la sécurité en ligne pour les 10-12 ans et  en collaboration avec la Ligue des Familles du côté francophone et le Gezinsbond du côté néerlandophone, parents et éducateurs reçoivent des conseils pour mieux encadrer les jeunes sur le Net. Au cours de ces dernières années, Child Focus a également entrepris des actions spécifiques en créant des sites web, en lançant des campagnes et en rédigeant des cartes blanches dans la presse concernant les proxénètes d’ados, le sexting problématique et l’enlèvement parental international. 

Le message crucial depuis des années dans toutes ces actions de prévention est: « Ne restez pas avec vos problèmes, parlez-en ! ». Aux parents et éducateurs, nous disons : Parlez aux enfants de leur utilisation d'Internet, ou à un couple mixte en instance de divorce : Communiquez entre vous à propos de la garde des enfants ou ayez recours à une médiation. Dans un horizon de cinq ans, nous voulons que chaque enfant ait une personne de confiance à qui s’adresser. Child Focus souhaite donc collaborer activement avec tous ceux qui partagent la même ambition. 

Heidi De Pauw, directrice générale de Child Focus :

« Dans les années à venir, nous voulons transmettre un message à tous les enfants de ce pays : chaque fois que vous vous sentez injustement traité d'une manière ou d'une autre, ou juste lorsque vous avez des questions, demandez de l'aide auprès d’une personne de confiance. Cela peut être un parent, un enseignant, un moniteur, un frère ou une sœur… vous n'êtes pas seul. Quoiqu'il arrive, peu importe la gravité, il y a toujours quelqu'un qui va vous écouter et vous aider. »

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912