Jeunes

Jeunes

  • Penses-y : Internet, c’est comme un espace public ! Tout ce qu’on y met pourrait être vu par tout le monde et pourrait y rester éternellement.

    Ton profil en dit long sur toi. Il permet de savoir si t’es célibataire ou pas, de voir qui sont tes potes, ce que tu aimes faire, quand est ton annif, les fêtes et les lieux où tu vas ou encore tes centres d‘intérêts. Ce sont bien souvent des infos très cool à partager entre potes…d’ailleurs uniquement avec tes potes car t’as sûrement pas envie que tes parents tombent sur certaines photos ………..! D’où l’importance de bien vérifier qui a accès à ton profil et de configurer tes paramètres de confidentialité pour en limiter la visibilité et choisir qui peut voir quoi. 

    Conseil:

    Ne partage pas d’info sur internet que tu ne dévoilerais pas dans la vie réelle. Réfléchi avant de poster un contenu : Que veux-tu poster ? Qui  va le voir ? Des potes ? Tes profs ? Un futur employeur ? Comment vas-tu le poster ?

     Il ne faudrait pas que tu le regrettes ou que des personnes puissent l’utiliser contre toi.

  • Ton mot de passe équivaut à ton authentification en ligne : c’est un peu comme une clé mais qui t’identifie en même temps pour accéder à ton profil Facebook, tes e-mails, tes jeux, ta musique…bref, à toute ta vie online. T’as peut-être tellement de comptes différents que t’as choisi par facilité de mettre le même mot de passe partout ? Mais que ce passerait-t-il si une personne venait à connaître ce mot de passe? Tu lui donnes en fait accès à toute ton intimité en ligne.

    Même si tu penses que c’est une marque de confiance, passer son mot de passe n’est jamais une bonne idée car cela revient donner l’accès à tes données privées avec des conséquences qui peuvent être graves pour toi.

    Pour limiter ces risques, choisis un bon mot de passe et ne le donne à personne. Ne le communique pas non plus via des formulaires ou des e-mails.

    Un mot de passe est confidentiel ! Ne l’inscrit jamais sur un papier ou un mémo et ne le dit à personne.

    C’est quoi ‘un bon mot de passe’?

    Un bon mot de passe c’est  10 caractères, composé de chiffres, de lettres et d’un symbole, qui est facile à retenir pour toi, mais complexe à deviner pour les autres. Par exemple, si on prend les premières lettres de la phrase : ‘Mon frère Luc a 13 ans et toutes ses dents ! ’, cela donnera comme mot de passe: MfLa13aetsd ! .

    Change le régulièrement !

    Les mots de passe circulent sur internet. Des techniques simples peuvent être mises en œuvre pour relier ton identifiant à ton mot de passe sans que tu le saches et ainsi violer ton mot de passe. Ces dispositifs ‘espions’ peuvent rester en place pendant des mois avant d’être découverts. Pendant ce temps, ils analysent les mouvements en ligne et ils captent tous les mots de passe. Ainsi, ils pourraient être récupérés et utilisés à d’autres fins. C’est pourquoi, même robuste, un mot de passe doit être modifié régulièrement.

  • Protéger tes infos perso

    Selon une dernière étude, 11% des jeunes publieraient leur numéro  de GSM ou leur adresse sur leur profil. Est-ce ton cas ? Cela signifie que toute personne qui a accès à ton profil peut avoir accès à ces informations. Et tu ne sais jamais ce que les gens vont faire de ces informations. C’est comme ça qu’à la suite d’un statut ‘Je pars en vacances la semaine prochaine’, une famille s’est fait cambriolée. Lorsque tu publies des informations,  tu ne sais jamais ce que les autres vont en faire. C’est pas parce-que t’as rien à masquer que tu dois parler de tout. En bref : réfléchis avant de publier, c’est la clé !

     

    Que faire pour protéger tes infos perso ?

    • Réfléchis à ce que tu publies. Tout ce que tu partages donne des informations sur toi. Que veux-tu que les gens sachent exactement de toi ?
    • Vérifie que tes paramètres de confidentialité sont bien configurés et que seuls tes amis ont accès à ton profil.
    • Ne publie pas d’informations ou de photos personnelles, comme par exemple une photo de toi en maillot…
    • Définis ce que tu partages avec qui tu le partages. Pour chaque publication, choisis qui peut y avoir accès. Ne partage pas ton numéro de GSM ou encore ton adresse. Ce sont des données privées et tu ne sais jamais ce que les personnes peuvent en faire.
    • Pense aux moteurs de recherche comme Google : est-ce que ton profil est public ? Apparait-il dans les résultats de recherche lorsque l’on y tape ton nom ? Tu peux faire en sorte que ton profil ne soit pas repris sur Google via tesparamètres de confidentialité.
    • Crée une adresse email spécifique pour télécharger tes applications. Cela évite que ces sociétés aient accès à toutes tes infos.

     

  • Tu ne devineras jamais où je suis ?

    La géolocalisation c’est bien mais si tu n’as pas envie qu’on puisse te suivre à la trace, alors n’active cette option que lorsque tu en as vraiment besoin! N’en abuse pas et pense surtout à la désactiver pour éviter que tout le monde ne soient au courant de tes moindres faits et gestes.

    Certaines apps utilisent aussi la géolocalisation pour leur fonctionnement. C’est le cas par exemple des apps touristiques ou de rencontres pour les personnes qui cherchent l’âme sœur. Elles permettent de voir qui est disponible dans un rayon de quelques kilomètres. Ces apps sont à utiliser avec la plus grande prudence car tu ne connais pas les utilisateurs dans la vie réelle.

    Un internaute averti en vaut deux ! Vérifie les conditions d’utilisation des apps que tu télécharges et n’oublie pas de désactiver ta géolocalisation !

     

     

  • Le droit à l’image, c’est quoi exactement?

    Le droit à l’image est le droit de chacun de disposer de son image et de pouvoir la gérer. Concrètement, ce droit permet aux gens de s’opposer à l’utilisation de leur image. Que ce soit pour respecter leur privée ou simplement parce qu’ils n’aiment pas la photo.Toutes les raisons sont bonnes !

    Avant de publier une photo, que ce soit pour un journal, un magazine ou les réseaux sociaux, les personnes qui y sont représentées et qu’on reconnait doivent être d’accord. L’idéal serait même de demander leur consentement avant de les prendre en photo.

    La seule exception concerne les personnes publiques dans le cadre de leurs fonctions.

    Mais comment faire sur Internet avec des milliers de photos ?

    Le droit à l’image est évidemment d‘application sur Internet. Ne fais pas n’importe quoi avec les photos de tes amis. Avant de partager une photo, demande à tes potes s’ils sont OK. Tu trouverais surement pas ça cool si un pote partageais une photo de toi que tu n’aimes pas ? ! D’ailleurs à ce propos, si c’est le cas, au nom du droit à l’image, tu peux donc faire enlever ces photos. Comment ? D’abord en demandant à la personne qui les a mises en ligne de les retirer ou alors en signalant les photos aux modérateurs du site (via l’option « signaler ce contenu »).

  • Les apps, les jeux et ma vie privée : comment cohabiter ?

    Il existe des tas d’applications qui te permettent de chatter avec tes potes, de jouer… bref de décompresser un peu et de communiquer facilement. Mais il ne faudrait pas que cela se fasse au détriment de ta vie privée. Lorsque tu télécharges une app ou que tu t’inscrits à un jeu, tu as sûrement déjà coché la case ‘j’accepte les conditions d’utilisations’. As-tu déjà lu ces conditions ? Sais-tu à quoi tu t’engages ?

    En disant ‘oui’, tu acceptes que ces applications enregistrent tes informations personnelles et les utilisent à des fins de marketing.  Cela leur permet de revendre tes données à des sociétés commerciales pour qu’elles puissent t’envoyer des pubs qui pourraient t’intéresser ou carrément te polluer ton fil d’actualité…

    C’est pareil pour tes potes car ces apps sont hyper intrusives. Si tu as accepté leurs conditions d’utilisation, en général elles s’invitent tranquillement chez tes contacts. En fait, tu les as autorisées à se servir de ta liste d’amis comme d’un annuaire. Du coup, elles utilisent leurs données personnelles pour les bombarder de pubs, de liens sponsorisés ou de questions.

    Pour protéger ta vie privée et celles de tes potes, n’hésite pas à te créer un compte ou un profil sur lequel tu diffuses très peu d’informations et qui te sert uniquement à télécharger tes applications.

  • Pourquoi paramétrer un compte ?

    Configurer ton compte te permet de protéger ta vie privée en ligne.

    Certains réseaux offrent des paramètres de sécurité très fermés par défaut pour les jeunes entre 13 et 18 ans. C’est le cas de Facebook. Si tu ouvres un compte, ton profil sera par défaut uniquement visible pour tes amis. Si tu décides de rendre ton profil accessible, assumes-en les conséquences et réfléchis avant de publier. De toute façon, si tu souhaites partager une information en public Facebook te rappelleras ce que cela implique.  Attention : si tu utilises d’autres médias sociaux,  ce petit système d’aide-mémoire n’existe pas toujours. Il faudra donc que tu redoubles de vigilance quand tu paramètreras ton profil ou tes publications.

    Comment paramétrer mon compte ?

    Pour savoir comment configurer au mieux ton profil sur Instagram, Ask.fm, twitter, Facebook ou encore Skype, regarde les infos ci-dessous.Ça te prendra 5 petites minutes… et ça vaut vraiment la peine ! N’oublie pas de jeter un œil, au moins tous les 3 mois à tes paramètres de sécurité  pour voir si tout est toujours OK car les réseaux sociaux mettent souvent à jour les options de confidentialité.

    En plus d’optimaliser tes paramètres de sécurité, il y a encore des tas de choses que tu peux faire :

    • Gérer tes identifications en demandant à voir d’abord les photos dans lesquelles tu as été identifié avant qu’elles soient publiées ou te détagger
    • Classer tes amis par groupe/cercle d’amis et choisir à quoi ils peuvent avoir accès sur ton profil ;
    • Bloquer des personnes ;
    • Faire retirer des photos ;
    • Signaler du contenu te concernant qui te déplaît ;
    • Limiter la visibilité de chacun de tes posts en décidant qui y aura accès (au cas par cas).
    • Faire gaffe à la géolocalisation

    Regarde ici des vidéos qui t'aideront à paramétrer tes comptes!

  • Une fois sur internet, toujours sur internet…

     

    As-tu déjà pensé que:

    • Tout ce que tu mets sur internet peut devenir public
    • Tout ce que tu mets sur internet peut être vu par tous les internautes
    • Tout ce que tu mets sur internet peut y rester éternellement

    Joue à Master F.I.N.D et découvre comment tu gères ta vie privée en ligne...

  • Amis virtuels : qui sont-ils ?

    Tout comme les amitiés de la vie réelle, les amitiés virtuelles naissent sur la base d’intérêts communs ou par le biais d’amis communs.
    Tu peux entretenir une amitié virtuelle ou réelle grâce au chat, aux jeux en ligne, au téléphone, au partage de photos, etc. Souvent, les amis s’ajoutent aussi mutuellement sur les réseaux sociaux afin de rester en contact sur internet.

    Il est parfois tentant d’ajouter à son réseau une personne qu’on connaît uniquement via via ou simplement parce-qu’ elle est trop bien sur sa photo de profil…
    Mais ajouter des gens à ton réseau sans raison n’est pas une bonne idée. Donc, si tu reçois une demande d’amitié d’un strict inconnu, n’y réponds pas. Dans la vie réelle, tu ne partagerais pas non plus tes informations personnelles et tes photos avec de parfaits étrangers, n’est-ce pas ?

    Amis virtuels ou amis dans la vie réelle ?

    Mais alors, quelle est la situation idéale ? Amis virtuels et/ou amis réels ?

    L’amitié virtuelle a l’avantage de se construire très vite et de s’entretenir très facilement. Quelques minutes sur Skype avec ton ami et vous voilà tous les deux informés des dernières nouvelles. Ce qui est chouette aussi avec les amitiés sur internet, c’est qu’elles ne sont limitées ni dans le temps ni dans l’espace. Pouvoir se confier à un ami qui vit aux Etats-Unis, au beau milieu de la nuit, cela n’a pas de prix !

    Bien sûr, il y a aussi des inconvénients aux amitiés virtuelles. Par exemple, quand tu discutes avec une personne en ligne, tu n’entends pas sa voix et tu ne vois pas les expressions de son visage. Et tu ne peux malheureusement pas la serrer dans tes bras…Tandis qu’avec tes amis et amies de la vie réelle, tu peux le faire et tu peux vraiment te confier. Donc, n’oublie pas : les liens d’amitié virtuels sont importants, mais les amitiés de la vie réelle le sont encore plus.

    Solution ?

    Tu dois trouver un bon équilibre entre les deux. Si tu es en permanence devant ton pc, tu ne pourras malheureusement pas te faire de nouveaux amis dans la « vraie » vie. Tes amis virtuels doivent rester un complément à tes amis réels.

    Fais le test du super chatteur!

  • “Un jour, un inconnu sur Skype m’a dit que je devrais devenir mannequin. Il m’a demandé de poser devant la webcam. J’ai bien évidemment refusé ! Je l’ai bloqué et supprimé de mes contacts (Luna, 14 ans).”

    Comment savoir si ton interlocuteur a de mauvaises intentions ? Qu’est-ce qu’un chatteur suspect ?

    • Quelqu’un qui veut maintenir votre amitié virtuelle secrète : “Ne parle de moi à personne. C’est notre petit secret.”
    • Quelqu’un qui tente d’obtenir ton nom, ton adresse et ton numéro de téléphone : “Si tu me donnes ton adresse, je t’enverrai une belle surprise.”
    • Quelqu’un qui essaie de t’amadouer ou qui insiste : “Pourquoi ne me donnes-tu pas ton mot de passe ? Tu ne me fais pas confiance ?”
    • Quelqu’un qui essaie de te contraindre à certaines choses : “J’ai ton adresse IP, donc je sais où tu habites.” Tu dois savoir qu’on ne peut pas relier une adresse IP (le numéro d’identification de ton pc) à une personne ou à une adresse. Seule la police peut établir ce lien.
    • Grooming : Le Groomer est un séducteur inconnu avec qui tu chattes depuis longtemps. Ces individus sentent quand tu n’es pas sûre de toi et que tu as besoin de soutien. Ils gagnent ta confiance en jouant l’ami compréhensif et en te faisant des compliments. Ils tentent ensuite de t’inciter à te dénuder.
    • Faux dénicheurs de modèle : ces individus sont soi-disant à la recherche de nouveaux modèles à photographier. Ils te demandent de te dénuder (partiellement) devant la webcam, pour voir si tu corresponds aux critères du mannequinat. Une véritable agence de mannequins ne recrutera jamais ses modèles de cette façon sur internet !

    Conseil:

    Tu as l’impression que quelque chose cloche et que la personne est ‘trop belle pour être vraie’ ? Fie-toi à ton instinct, tu as probablement raison…
     

    Reconnais-tu un chatteur suspect? Fais le test!

     

     

  • Que ce soit un internaute qui te harcèle, que ce soit ton compte qui ait été hacké ou quelqu’un qui te manque de respect en postant des photos ridicules sur les réseaux sociaux… ne reste pas avec ce poids surtout si tu sens que ça devient vraiment pénible. Tourne-toi vers un pote, une copine, tes frères et sœurs ou un cousin. Bref, regarde ce que vous pouvez faire ensemble pour remédier au problème. Le mieux c’est d’en parler aussi à un adulte en qui tu as confiance : tes parents, un oncle, ta grand-mère (hé qui sait ;-), un prof ou un éducateur… Exprime-lui ce que tu ressens et insiste bien sur le fait que si tu lui en parles c’est parce que tu lui fais confiance. Tu penses peut-être qu’ils ne trouveront pas une solution miracle mais tu serais bien étonné. Ils pourront sûrement t’aider et te conseiller.

    En parler...

    L’essentiel est que tu ne restes pas seul avec ton problème. Parles-en à quelqu'un en qui tu as confiance.

    Tu peux aussi trouver une écoute attentive et de confiance via la ligne d’aide de Child Focus (lien vers bouton aide) . Tu recevras des conseils et tu auras l’occasion de discuter avec un collaborateur de Child Focus de manière anonyme afin de voir ce que qui est possible de faire pour te sortir de ton problème.

    Enfin, il existe d’autres organisations qui pourront t’aider, t’informer et t’accompagner comme :

    • SOS Jeunes (www.sosjeunes.be) qui accueille des jeunes en difficulté, les écoute en toute confiance, les informe et les aide grâce à un accompagnement social et d’hébergement de courte durée.
    • Infor-jeunes (www.inforjeunes.be) qui t’informera sur tous les sujets qui te préoccupent.
    • Ecoute-Enfants en composant le 103. Tu pourras y parler en toute confiance de tes problèmes ou de ce qui te préoccupe. www.103ecoute.be

    Signaler un abus

    Si tu veux agir et faire un signalement à la police :

    Tu peux envisager de faire une déclaration à la police locale. Mieux vaut en parler d’abord à tes parents.

  • Tout d’abord, il faut savoir que ni les moteurs de recherche ni les réseaux sociaux ne sont responsables du contenu qu’ils hébergent. Ils enlèveront du contenu uniquement s’il a été signalé comme irrégulier.

    Pour commencer…

    Simplement, identifie le site ou le réseau social sur lequel la photo ou la vidéo est publiée (ex : Facebook, Ask.fm, YouTube…). Attention, en ce qui concerne Google et les images qui apparaissent dans les résultats de recherche, tu ne pourras rien faire à partir de là car Google ou n’importe quel autre moteur de recherche montre en fait les photos ou les vidéos qui sont hébergées sur des plateformes ou des sites. C’est donc à partir de ces sites-là que tu pourras faire retirer ces photos ou vidéo.

    Ensuite, trouve qui a mis ce contenu en ligne. 90% de chance que tu le/la connaisses. Pour faire simple, demande-lui d’abord de retirer ce matos qui te met la gêne. S’il le fait, tu es tranquille. Dis-lui qu’à l’avenir tu préfères qu’il te demande ton avis avant.

    Si ça se corse car la personne ne retire pas le contenu ou que tu ne connais pas la personne ayant mis tout ça sur Internet, alors contacte le service en question pour demander le retrait des photos ou des vidéos. Tu n’as pas besoin d’avoir une excuse particulière, ton seul droit à l’image est tout à fait suffisant.

    Sur Facebook…

    Clique sur la photo que tu souhaites signaler.

    Passe le curseur de la souris sur la photo, puis clique sur Options en bas à droite.

    Sélectionne « Signaler », puis « Je pense que ça ne devrait pas se trouver sur Facebook », puis clique sur « Continuer ».

    Sur YouTube

    Clique sur le bouton "Signaler" situé sous le lecteur vidéo.

    Choisis le motif décrivant le mieux le problème lié à la vidéo.

    Donne tout renseignement supplémentaire pour aider l'équipe des réviseurs à prendre une décision.

    Le signalement des vidéos est anonyme. Les utilisateurs ne peuvent pas savoir que tu as signalé leur vidéo. Cependant, tu dois être connecté pour signaler une vidéo.

    Et sur Ask.fm…

    Il est tout à fait possible de signaler du contenu inapproprié sur Ask.fm et on n'a pas besoin d'avoir un profil pour le faire. Sur chaque publication, cliquer sur le "cœur" permet de l'aimer alors que cliquer le « drapeau » permet de la signaler. Un choix de quatre raisons de signalement est alors proposé : "Spam ou arnaque / Discours incitant à la haine / Violence ou comportement dangereux / Contenu sexuellement explicite". De plus, il est possible de bloquer un utilisateur en descendant en bas de sa page de profil et en cliquant sur "Bloquer", mais il faut être soi-même connecté pour le faire. Enfin, tu peux retirer des questions de ton profil en cliquant sur la croix en haut à droite de chaque question et réponse.

  • Commence par en parler sincèrement à la personne concernée. Dis-lui clairement ce que tu ressens : de l’énervement, de l’angoisse, de la gêne, de la tristesse… et demande-lui de stopper le comportement qui te dérange. Si ça te rassure de comprendre le pourquoi, questionne le/la sur ses intentions et précise-lui que ça ne correspond pas à ce que toi tu veux ou ressens.

    Si ça continue et que tu te sens blessé(e) : ça doit stopper ! Parles-en à quelqu’un de confiance : un ami, quelqu’un de ta famille, un adulte… Il t’aidera à trouver une solution.

    Quoi qu’il arrive, ne réagit pas à ce qu’il/elle dit ou poste en ligne. Même si c’est difficile et que tu meures d’envie de surenchérir ou de remettre la personne à sa place, c’est une mauvaise idée ! Ça ne fera qu’aggraver la situation.

    Techniquement, sur la plupart des réseaux sociaux et sites de discussion, il est possible de bloquer une personne qui t’importune. Sur Skype, il suffit de faire un clic droit sur ce contact et de sélectionner « Bloquer ». Sur Facebook, sur le profil de la personne en bas à gauche tu peux la retirer de ta liste d'amis, ou la bloquer, ou encore la signaler en en indiquant la raison. La personne concernée ne sera pas informée qu’elle a été bloquée.

    Pense aussi à signaler cette personne aux réseaux sociaux que vous utilisez en commun pour communiquer.

    N’oublie pas de conserver un maximum de traces de tes échanges avec la personne en question comme tes conversations chat ou des captures d’écran. Elles te serviront de preuves au cas où tu en aurais besoin.

  • 1. Comment savoir si ton compte Facebook a été piraté ?

    Il n’est pas évident de deviner que son compte Facebook a été hacké, surtout si rien ne semble avoir changé (journal, photos, etc.). Il existe pourtant un moyen très simple d’en avoir le cœur net : si quelqu’un d’autre a accédé à ton compte, tu pourras retrouver la trace de sa session en cliquant sur Accueil < Paramètres du compte < Sécurité < Sessions actives.

    Si tu vois que ton compte a été détourné, supprime les sessions douteuses, passe à l’étape 2, rapidement car  en cas de piratage il faut agir vite.

     

    2. Changez ou réinitialisez votre mot de passe

    Si l’intrus n’a pas modifié ton mot de passe, t’es plutôt du genre chanceux ! Change-le immédiatement pour que le hacker ne puisse plus se connecter à ta place : clique sur Accueil < Paramètres du compte < Général < Mot de passe.

     

    Comment changer son mot de passe Facebook

    Si tu n’as plus accès à ton compte parce que le mot de passe a été changé, clique sur « Mot de passe oublié ? » depuis la page d’identification.

     

    Facebook : j'ai oublié mon mot de passe

     

    Tu pourras alors t’identifier de trois manières différentes :

    Identifier son compte Facebook

    Si l’intrus a réellement modifié tes informations personnelles, le choix le plus efficace sera le troisième (identification via un ami). Facebook te proposera alors un compte, probablement le tien. Si tel est le cas, et que les moyens de te contacter affichés  à l’écran sont toujours les bons alors,  clique sur « Réinitialiser le mot de passe ». Si ce n’est pas le cas, alors tu cliques sur « Ceci n’est pas mon compte » et/ou tu complètes les champs permettant à Facebook de te contacter. Et voilà le tour est joué !

    Plus simple encore, tu peux contacter Facebook directement via le centre d’aide : facebook.com/help/

    3. Dis-le à Facebook

    Signale ce piratage via cette adresse :http://www.facebook.com/hacked/

    Dénoncer le piratage de son compte Facebook

    4. Limite la casse

    Préviens tes amis de ta mésaventure pour éviter qu’ils ne tombent dans le même piège : des messages leur ont peut-être été envoyés depuis ton compte, à ton insu.

    5. Débarrasse-toi des applications suspectes

    La plupart du temps, ce n’est pas une personne mal intentionnée qui pirate les comptes Facebook, mais des applications frauduleuses, auxquelles on a nous-mêmes souvent donné les autorisations par manque de vigilance. Supprime ces applications malveillantes en cliquant sur Accueil < Paramètres du compte < Applications :

    Supprimer les applications malveillantes sur Facebook

    Supprime celles dont tu n’as plus besoin ou qui te semblent louches.

    En règle générale, pense à sauvegarder des preuves (captures d'écran…), tu en auras besoin si tu portes plainte pour vol d'identité. 

    Astuce finale : pour éviter cela, change régulièrement ton mot de passe, et verrouille bien tes paramètres de confidentialité. C’est valable pour tous les réseaux sociaux. De cette manière, tu diminueras à fonds les risques de piratage de tes comptes.

  • L’esprit critique…c’est quoi en fait ? Rien  de bien compliqué ! C’est prendre le temps de réfléchir et d’analyser une situation.  C’est la capacité d’analyser de l’information afin d’en retirer les éléments crédibles… ou non ! Bon ça, c’était pour la version scientifique, en bref c’est juste le fait de se poser les bonnes questions avant d’agir…En effet, tout ce que tu vois ou lis sur internet n’est pas toujours vrai. Pour éviter de croire n’importe quoi, compare toujours les informations.  Sois pas trop bennais et prends deux minutes pour checker soit l’info que tu veux utiliser (ex : source/auteur du site) soit la rumeur qui circule (est-ce vraiment vrai ?) ou encore le concours auquel tu meurs d’envie de participer (c’est peut-être une grosse arnaque) ou enfin le profil d’une personne qui te demande comme contact.  En, effet, c’est la même logique en ce qui concerne les nouvelles rencontres en ligne. Ne te fie pas aux apparences car il est très facile de copier la photo d’une autre personne ou de mentir sur son identité. Eh oui, si ton fantasme de toujours veut t’ajouter comme « ami », réfléchis et demande-toi si c’est vraiment elle/lui derrière le profil…

    Pose-toi les bonnes questions au bon moment et si t’as un doute, n’hésite pas à demander l’avis d’une autre personne !

     

  •  

    Filer un rancard à quelqu’un rencontré en ligne, ça va vite ou du moins ça tombe vite dans la conversation. En plus d’être excitant, ça peut donner naissance à de belles relations !

    Cependant, il y a des risques… Ben oui sur Internet, il y a boire et à manger et tu n’es jamais certain de l’identité et des intentions réelles de ton interlocuteur(rice). Il ou elle peut par exemple être très cool sur Internet, mais vouloir aller beaucoup plus loin que tu ne le souhaites lors de la rencontre.

     

    Voici quelques conseils pour préparer ton rendez-vous post-chat :

    • Informe quelqu’un de tes projets : où tu vas, avec qui tu as rendez-vous et quand tu seras plus ou moins de retour à la maison.

    • Encore mieux : emmène un(e) ami(e). Concocte un double rendez-vous, ou fais-toi déposer par un(e) ami(e) qui restera dans les parages pour voir à quoi ressemble ton rancard. Convenez d’un lieu public très fréquenté. N’invite pas directement quelqu’un chez toi.
    • Ne promets rien avant d’avoir rencontré la personne en vrai. Par exemple, ne convenez pas à l’avance d’avoir des rapports sexuels.
    • Emporte ton GSM.

    Fais le test pour voir si tu cyberflirtes avec précaution !

     

  • C’est quoi en fait le sexting ?

    Le mot ‘sexting’ est une contraction des mots anglais ‘sex’ et ‘texting’, soit ‘sexe’ et ‘SMS’. Cela signifie que tu envoies des photos dénudées ou suggestives de toi à une autre personne (ton (ta) petit(e) ami(e) ou un inconnu), via SMS, e-mail, webcam ou encore via un autre moyen de communication. Il n’y a rien de problématique en soi, tant que tu le fais de ta propre volonté et sans aucune pression. Tu dois seulement bien réaliser qu’une fois que tu as envoyé ta photo, tu n’as plus de contrôle sur ce qui peut se passer par la suite. Tu n’es jamais sûr à 100% que ton petit ami (ou ta petite amie) ou la personne à qui tu as envoyé ta photo ne va jamais, maintenant ou plus tard, la transférer à d’autres ou la mettre en ligne.

     

    Et si je l’ai fait… est-ce que j’ai été naïf (naïve) d’envoyer ces photos ?

    Si tu as une relation avec une personne, c’est tout à fait normal que tu lui fasses entièrement confiance. Prends toutefois le temps de réfléchir : cette personne te respecte-elle suffisamment pour garder ces photos uniquement pour elle ? Parle-t-on ici de ton amoureux/euse, alors ce sera vraisemblablement le cas. Mais pose-toi la question si ce respect sera toujours là si un jour votre relation s’achève.
    Il est primordial que tu ne sois jamais mis(e) sous pression pour envoyer ce type de photos. Ton/ta petit(e)  ami(e) te le demande ? Ne le fais que si toi tu le veux vraiment. Ta réponse est non ? Ose le lui dire. Quelqu’un qui ne respecte pas ton ‘non’ doit faire retentir chez toi une sonnette d’alarme.
    N’envoie pas ta photo à d’autres s’ils ne le veulent pas ou s’ils ne savent pas que tu vas la leur envoyer.
     
    Tu as envie d’envoyer une photo osée de toi ou poser en petite tenue devant ta cam ? Fais en sorte que ton visage ne soit pas visible. Ton petit copain ou ta petite copine te reconnaitra bien, mais si par exemple par hasard ton voisin voit la photo, ce sera beaucoup plus difficile pour lui de savoir qui se trouve dessus !

    Que faire si après-coup j’ai des regrets ?

    Cela dépend bien entendu de la manière dont tu as envoyé la photo. Est-ce-que tu l’as envoyée par e-mail ou par SMS ? Sois honnête avec la personne à qui tu l’as envoyée en lui disant que tu regrettes et que tu aimerais qu’il/elle la supprime. La situation se complique si la personne ne veut pas le faire. Cherche de l’aide auprès de tes parents, d’un professeur ou d’un autre adulte de confiance. Tu peux également contacter la ligne d’aide de Child Focus.

    Si la photo a été mise en ligne sur Facebook ou d’autres sites Web, cela devient plus compliqué pour la supprimer. Tu n’as plus de contrôle sur qui a partagé, enregistré ou transféré  la photo. Si tu as mis toi-même la photo en ligne, alors supprime-là. Si la photo est également mise sur le profil de quelqu’un d’autre, demande à cette personne de la supprimer dès que possible. Si cela ne fonctionne pas, demande alors à Facebook de le faire en cliquant sur ‘Option’ en-dessous de la photo. Tu peux également contacter Child Focus  via la ligne d’aide (sur le site clicksafe.be). Nous avons des contacts directs avec Facebook et d’autres réseaux sociaux tels que ask.fm, Twitter… Si tu préfères, tu peux rester anonyme.

    Que dois-je faire si je perds le contrôle de la situation ?

    Tu as l’impression que c’est la fin du monde, mais essaye de rester calme :

    Cherche de l’aide auprès de tes parents ou d’un adulte de confiance. Tu peux également contacter Child Focus via notre ligne d’aide (sur clicksafe.be) pour recevoir du soutien (en ce y compris émotionnel). Tu n’es pas seul(e) ! Agir rapidement permettra de limiter la diffusion de la photo.

    Essaye, sûrement si la photo est en ligne, de la faire supprimer. Le moyen le plus rapide est de demander directement à la personne qui a mis la photo en ligne de la supprimer. Si cela ne fonctionne pas, signale le problème au site Web en question (par exemple Facebook).

    Tu n’arrives toujours pas à faire supprimer la photo ? Alors tu peux éventuellement te rendre à la police. Sache juste que cela signifie que tes parents seront mis au courant de la situation. Mais c’est de toute manière mieux que tu dises à tes parents ce qui se passe, même si tu te sens coupable et honteux(euse). Tes parents apprécieront ton honnêteté.

    Que dois-je faire si je reçois une photo osée dans ma boite mail, via SMS ou Facebook ?

    Ne transfère pas la photo. Comme cela, tu aides celui qui est sur la photo à ne pas rendre sa situation encore plus compliquée. Préviens la personne en question, il/elle appréciera que tu l’aides. Essaye d’aider autant que possible la personne en question. Peut-être a-t-il/elle besoin de ton soutien moral ?

    As-tu le sentiment de ne plus avoir le contrôle de la situation ou de ne savoir que faire? Parles-en à un adulte. Sache que tu peux également contacter Child Focus. Nous sommes également là pour t’aider.

     

  • La pornographie représente rarement la réalité ! Ces acteurs et actrices sont maquillé(e)s, arrangé(e)s, retouché(e)s et au cinéma, chaque scénario est filmé à de nombreuses reprises faisant en sorte qu’ils peuvent recommencer et durer ! Ne perds pas ton temps à te comparer et à t’inquiéter de ne pas être à la hauteur de ce que tu vois dans la pornographie. C’est de la fiction !

    Est-ce normal d’être attiré par le porno ?

    Tant que tu es conscient des différences par rapport à la réalité, il n’y a rien d’anormal à regarder de temps en temps un porno et d’y trouver du plaisir. Ça peut détendre, te distraire un moment de tes tracas quotidiens.

    Cependant, attention :

    • N’envoie pas de films pornos à tes amis. C’est punissable. En outre, tout le monde n’apprécie pas les films de ce genre.
    • Sois conscient du décalage avec la sexualité dans la réalité : ne pars pas du principe que ton ou ta partenaire fera ou voudra faire certaines choses que tu as vues dans un film porno.
    • La femme est souvent considérée comme un objet sexuel plutôt qu’une personne… la pornographie est axée sur le plaisir de l’homme sans prendre en considération celui de la femme…et c’est bien dommage.
    • Si ça t’ennuie que ton ou ta partenaire regarde régulièrement du porno, parlez-en. Si votre relation est bonne, vous finirez bien par trouver une solution.
    • Le porno peut devenir une drogue. Si tu as de plus en plus envie d’en regarder, ou si tu es amateur de formes toujours plus extrêmes, il est peut-être temps de demander de l’aide

     

  • Comment bien faire ?

    La règle d’or : fais-le uniquement si toi, tu le veux. Mais pas parce que tu ne veux pas paraître prude ou parce que l’autre est trop pressant. Si tu n’as pas envie de parler de sexe en ligne, dis-le. Ton interlocuteur(rice) t’importune ? Déconnecte-le, tout simplement !

    N’oublie pas : fais-le uniquement avec quelqu’un en qui tu peux avoir pleinement confiance. Il est très facile d’enregistrer et de diffuser des conversations, images webcam ou photos de nus sans ton autorisation. Une photo ou une vidéo mise sur Internet mène sa propre vie et peut réapparaître régulièrement. Il est impossible de la supprimer définitivement.

     

    Règles du jeu  

    Avec ton partenaire, convenez de ne pas enregistrer les images webcam et de ne jamais partager ces images avec d’autres ou de les diffuser sur Internet. C’est d’ailleurs punissable.

    Assure-toi par acquis de conscience que ton visage n’apparaît pas sur l’image. Il est ainsi impossible de t’identifier, au cas où ces images seraient malgré tout diffusées plus tard.

    Le cybersexe avec un jeune de moins de 16 ans est passible d’une peine.

    Au cas où ça dérape, adopte de bons réflexes : conserve tes conversations chat, fais des captures d’écran, garde les messages, les images, les url… Ainsi tu disposes de preuves.

    Le cybersexe avec un inconnu ? Fais attention aux chatteurs suspects  et sois vigilant(e) lors des rendez-vous  dans la vraie vie. Il se peut qu’une personne avec laquelle tu t’es adonné(e) au cybersexe envisage de te harceler. Ne communique donc jamais tes coordonnées personnelles, comme ton adresse ou ton numéro de GSM.

    Le cybersexe avec ton partenaire ? Discute avec lui ou elle de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas dans votre relation. Passez des accords clairs à propos du sexe sur Internet.

  • CUPIDO’S

    • Légèreté: plaisante avec ton interlocuteur(rice) et fais quelques compliments.
    • Explique-lui le genre de personne que tu recherches. Sois clair.
    • Montre de l’intérêt. Réagis à ce que l’autre raconte.
    • Cherche un sujet qui plaira à tous les deux. Réfléchis un peu à l’avance à ce dont tu pourrais parler.
    • Sois original(e) dans ta manière de poser des questions.
    • Exprime tes sentiments et tes désirs. Fais clairement comprendre à l’autre ce que tu veux. Utilise des smileys pour clarifier tes sentiments. Cela évitera les malentendus.
    • Va à ton propre tempo. Pas de pression. Rien ne presse et puis comme ça tu fais languir ton interlocuteur (rice) !
    • Tu as envie d’envoyer des photos de toi, ok mais si c’est une photo un peu sexy, fais en sorte que ton visage ne soit pas visible.
    • Si vous communiquez par webcam, fais attention au langage corporel de ton interlocuteur(rice). Un regard fuyant ou une attitude tendue sont autant de signaux négatifs. Ne vas plus loin que si ton interlocuteur(rice) émet des signaux positifs et agréables.

    CUPIDON’TS

    • N’utilise pas un langage trop chaud, même pour blaguer. Evite les commentaires du genre : « C’est quoi, la couleur de tes dessous ? » Mène ta conversation de manière agréable, comme tu le ferais hors ligne.
    • Ne bombarde pas l’autre à tort et à travers de questions et de demandes.
    • Reste toi-même. Tes mensonges finiront de toute façon par être démasqués.
    • Parle de toi mais ne mets pas ton cœur à nu sans réfléchir. Le mystère a ses charmes.
    • N’oublie pas que tu ne sais jamais réellement avec qui tu es en train de chatter. Tout ce que ton interlocuteur(rice) te dit n’est pas forcément vrai…
    • Ne donne jamais ton numéro de téléphone, l’adresse où tu habites et ton mot de passe à un chatteur inconnu.
    • N’accepte pas sans réfléchir les invitations à brancher ta webcam. Tu éviteras ainsi bien des surprises, comme recevoir des images de masturbation que tu n’aurais pas envie de voir…
    • Quelque chose te met mal à l’aise ? Alors, dis simplement non. Il n’est jamais bon de faire croire à l’autre que tu aimes quelque chose alors que ce n’est pas vrai. Ça risque de se retourner contre toi.

    Fais le test pour savoir si tu cyberflirtes avec précautions.

  • Pour commencer, quand tu fais tes recherches sur la sexualité en ligne, essaye d’affiner les résultats au maximum. Sinon tu vas tomber sur tout et n’importe quoi. Reste concentré sur l’objet de ta question. Alors, dans ton moteur de recherche, introduis, à la place de ‘sexe’, un terme de recherche plus ciblé (comme par exemple ‘enceinte’ ou ‘érection’ ou ‘contraception’). N’hésite pas à combiner des mots-clés dans le moteur de recherche (comme par exemple ‘préservatif’ + ‘éjaculation’) ; ça affinera encore plus les résultats. En effet, si tu restes trop général, tu trouveras difficilement l’info que tu cherches. Par exemple, le terme ‘sexe’ (et certainement ‘sex’ sans ‘e’) t’expose davantage aux sites pornos.

    Mais, il se peut que tu te sois tourné(e) vers la pornographie pour tenter de trouver des réponses à tes questions (par exemple : comment fait-on l’amour?, Est-ce que mon sexe est normal ? À quoi ressemble le sexe de l’autre ?, etc.).  Mais attention, ce que tu y découvriras sera souvent bien loi de la réalité…

    Pour te faciliter la tâche, nous te proposons quelques sites intéressants où trouver des informations sur la sexualité :

    Même si Internet ne te juge pas et que c’est facile d’accès, il ne remplacera pas une personne qui pourrait répondre à tes inquiétudes. N’hésite pas à te confier ou à pousser la porte d’un centre de planning familial. Les gens qui y travaillent répondront à toutes tes questions sur le sexe sans jamais te juger et ce en toute confiance. Tu trouveras la liste de ces centres ici

  • Tu trouveras dans cette rubrique des conseils de drague en ligne pour que ça roule entre ton interlocuteur et toi. Draguer ou flirter en ligne… OK mais comment ? Jusqu’où aller ? Comment faire si tu veux donner rendez-vous à quelqu’un que tu as rencontré par Internet ? Et comment reconnaître un chatteur suspect ? Quand ça devient sérieux, comment gérer ta sexualité en ligne de manière sûre et agréable ?

    Evidemment, sur la Toile, le sexe a la cote : il y a plusieurs centaines de millions de sites porno en ligne. Mais la pornographie, est-ce vraiment du sexe ? Et au fait, est-ce normal d’être attiré par le porno ? Tu trouveras toutes les réponses à tes questions dans cette rubrique ! Et n'hésite pas à faire le test pour voir si tu es hot sur le Net.

    • Fais gaffe aux internautes qui sont trop sympas avec toi et qui sont hyper connectés genre 24h/24h ! C'est un peu louche car la vie ça se passe aussi dehors…
    • Si tu commences à parler avec quelqu’un que tu n’as jamais vu hors ligne, jette un œil sur ses profils (sur Facebook ou sur d’autre réseaux sociaux). Vérifie si vous avez des contacts en commun et checke sa photo sur Internet… histoire de voir si tout est cohérent.
    • Si sur Skype, il ou elle ne t'envoie jamais de photos et qu'il ne met pas sa webcam… C’est louche!
    • Si il/elle te parle que de sexe tout le temps, laisse tomber !
    • N’oublie pas que tu ne sais jamais réellement avec qui tu es en train de chatter : ne crois pas forcément tout ce que ton interlocuteur te dit et ne donne jamais ton numéro de téléphone, ton adresse ni ton mot de passe.
    • N’accepte pas sans réfléchir les invitations à brancher ta webcam. Tu éviteras ainsi de tomber sur des images que tu n’aurais pas envie de voir: une personne en train de se masturber, par exemple.
    • Il se passe quelque chose de suspect ou qui te déplaît ? Déconnecte-toi.
    • Signale tout chatteur suspect à tes amis ou au réseau en question.

    Pour te faciliter la tâche, nous te proposons quelques sites intéressants où trouver des informations sur la sexualité :

    Découvre aussi la rubrique de Charlie « Cupido’s et Cupidon’ts »  pour plus de conseils de drague en ligne.

    N’hésite surtout pas à faire le test pour savoir si tu cyberflirtes avec précaution sur Internet.

     

  •  

    Surfer implique donc une part de responsabilité à commencer vis-à-vis de soi-même. Quand tu veux poster une photo par exemple, pour savoir si elle est OK, pose-toi la question de savoir si ton prof, un employeur ou tes potes ne la trouveraient pas ridicule… Si oui, eh bien ne la poste pas car on ne sait jamais ce qui peut arriver. Peut-être que cette photo trouvera un chemin jusqu’à eux…Tu ne sais jamais qui pourrait la partager…

    Bon et maintenant vis-à-vis de tes potes, c’est un peu la même idée… assure-toi qu’ils sont bien OK avec les photos ou les vidéo d’eux que tu veux mettre en ligne… Attention au droit à l'image !! Tu dois supprimer les images en question si la personne te le demande. Evidemment, ce droit à l’image est valable pour toi aussi !

    On ne peut donc pas faire n’importe quoi : Internet n'est pas une zone de non-droit. La loi s'y applique. Injurier, calomnier, harceler, tenir des propos violents… tout ça est stricement interdit et punissable, même si cela se fait anonymement car, grâce à l’adress IP de l’ordinateur, personne n'est jamais vraiment anonyme sur Internet.

    Enfin, sur Internet tu peux conrètement aider quelqu’un ou une cause. N’hésite pas à signaler aux modérateurs quelque chose qui te dérange ou qui te choque. En effet, il est possible de faire retirer facilement du contenu que tu trouves inacceptable. Tu peux aussi bloquer une personne qui en importune d’autres ou la signaler. C’est comme pour le harcèlement, tu as aussi un rôle à jouer. Tu peux mettre fin à la situation en ne réagissant pas aux commentaires, comme ça, les gens qui font ça prennent leur délire tout seul (car au final ça ne fait rire qu’eux). Tu peux aussi signaler le problème en ligne ou prévenir quelqu’un et enfin, pourquoi ne pas proposer ton soutien à la personne qui en prend plein la gueule ?

  • Bon à savoir

    Ta réputation en ligne et ta réputation dans la vie réelle sont indissociables. Ne l’oublie jamais.
    Ce que tu écris, postes, blogues, tweetes, tagues, likes, bref tout ce que tu fais sur internet ne disparaît pas ‘comme ça’. Voici quelques conseils sur ce que tu peux publier sur internet et ce qu’il vaut mieux éviter de publier.

    Quelle est ta réputation en ligne et comment peux-tu l’améliorer ?

    Comment mesurer ma réputation en ligne ?

    Tu as toujours rêvé de savoir quelle est ta réputation sur le net ? Il existe une méthode très simple pour le savoir ! Tape ton nom dans un moteur de recherche et regarde quelles informations apparaissent. Es-tu satisfait du résultat ou ces informations sont-elles au contraire dépassées, erronées ou négatives ? Rien ne t’empêche de modifier ou de supprimer certains éléments, ou encore d’ajouter de nouvelles info !

    Coup de pouce à ta réputation en ligne

    Examine les médias sur lesquels tu es le plus actif et les informations circulent sur toi. Tu peux alors choisir de les laisser ou les modifier.

    Parfois, tu peux tout simplement supprimer ton profil, mais ce n’est pas toujours évident et tu auras peut-être besoin d’aide (professionnelle).

    • S’il s’agit de messages personnels, vidéos ou images qui ont été placés par quelqu’un que tu connais, commence par demander directement à cette personne de supprimer elle-même le contenu qui te dérange
    • Tu peux aussi informer le webmaster ou le responsable du site et lui demander de supprimer l’information
    • Si rien ne fonctionne, tu peux aussi contacter Child Focus. Nous pourrons examiner la situation et voir comment t’aider.
    • N’oublie cependant pas que les résultats seront encore visibles pendant quelques jours dans le moteur de recherche.
  •  

    Adultes et jeunes : chacun voit la vie différemment et chacun a ses propres priorités, d’où parfois des conflits. On l'a tous vécu ce décalage entre parents et ados, sur plein de sujets d’ailleurs. Mais avant d’en arriver à maudir tes "vieux" qui ne comprennent rien à rien, peut-être devrais-tu te demander ce qui les motive à contrôler comme ça ton usage d’Internet... Pourquoi t'empêchent-ils d'être libre comme l'air alors que beaucoup de tes potes peuvent faire un peu ce qu’ils veulent ou presque ? Bref, essaie de prendre du recul !
    Et si tu ne trouves pas… eh bien parle-leur sincèrement tout en gardant en tête qu’en fait s’ils s’affolent pour un rien c’est parce qu’ils veulent s’assurer que tu ne fasses pas les erreurs qu'ils ont pu faire et avec Internet, ils paniquent encore plus car ils n’ont pas connu ça comme toi à l’adolescence.

    Mais comment en parler ????

    1)   Prends rendez-vous avec eux…

    Essaie de trouver le bon moment pour mettre les choses à plat, genre pas un moment où ils sont hyper débordés. S’ils te répondent qu’ils n’ont pas le temps, demande-leur de te donner un créneau horaire qui leur convient. Cela devrait les intriguer et les motiver à voir ce que tu veux. Tu le sais, les parents sont super curieux et adorent savoir ce qui se passe dans la vie de leurs ados. Alors si tu leur proposes de leur en parler, ils ne peuvent que te dire oui !

    2)   Joue cartes sur table !

    Le jour J, sois clair. Pose-leur tes questions sans détour, tout en y mettant les formes. Ce sont tes parents et ils ont droit à un certain respect. Donc évite de te montrer trop agressif !  L'objectif ? Essayer de comprendre ce qui les pousse à t'empêcher de te faire confiance. Peut-être ont-ils des principes sur ton éducation ? Peut-être qu'ils n'aiment pas tes potes d’Internet ? Peut-être qu'ils n'aiment pas les sites que tu fréquentes ou les jeux auxquels tu joues ?

    3)   Reste cool !

    Bien évidemment, évite de les interrompre à tout bout de champ avec des "c’est pas vrai !" ou "j’ai jamais fait ça !". Tu as le droit de bouillir intérieurement, mais garde ton agressivité pour toi... car cela n’amèra rien de bon. Soufle un bon coup…

    Et comment négocier les règles au sujet d’Internet ?

    Maintenant que tu sais pourquoi tes parents te prennent la tête à propos d’Internet, il va être temps de leur montrer que tu n’es plus un gros bébé irresponsable (n'est-ce pas ?) et d’établir un cadre ensemble.

    1)  Prépare le terrain

    - Prends tes responsabilités et essaye de gérer un peu : montre-leur que tu es digne de confiance.
    - Sois respectueux et mets toi à la zénitude. Prends sur toi si ça te démange de claquer une porte ! En gros, prouve que tu peux être mature.
    - "Soigne" tes fréquentations en ligne. Si certains de tes potes déplaisent fortement à tes parents, pose-toi les bonnes questions car si ce sont vraiment de sales lascards, tu pourrais tout simplement éviter de les fréquenter, non ?
    - Bosse ! Si tu as de sales notes, c'est un prétexte tout trouvé pour tes parents ! En bossant un peu plus, non seulement tes résultats vont grimper, mais en plus, tu gagneras un max de temps pour aller sur Internet. C'est tout bénéf !

    2) Début des négociations

    - Commence "petit" ! Il vaut mieux y aller doucement au début ! Négocie un timing réalisable ou un moment en privé pas trop exagéré. Par exemple : une heure de plus après avoir mangé. Si tu te montres trop gourmand, tu risques de te prendre un "non" direct !
    - Avance tes "preuves" : autrement dit, montre-leur que tu es capable de respecter des accords, prends des exemples... Bref, explique-leur qu'ils peuvent te faire confiance et que tu ne les décevras pas.
    - Propose toi-même des règles et respecte-les: s’ils te donnent finalement leur accord, respecte aussi les conditions qu’ils pourraient poser en contrepartie (ex : accepter que ton père ou ta mère t’amène à un rencart et vienne te chercher...). Si tu ne joues pas le jeu jusqu'au bout, la guerre risquerait de recommencer ou pire encore, tu pourrais perdre la confiance qu'ils avaient (re)placée en toi.

    3)   Et puis après…

    Avec le temps, tu pourras essayer de négocier plus de libertés. Mais garde bien en tête que même si tes parents ne sont pas toujours d’accord avec toi, tu restes sous leur responsabilité et qu’ils n’ont pas toujours tort quand ils t’interdisent quelque chose. N'oublie jamais qu'eux aussi ont été jeunes un jour (si si !)...

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912