Prostitution enfantine

La prostitution enfantine est une forme d’exploitation sexuelle des enfants. 

Qu'est-ce que la prostitution enfantine ?

La prostitution enfantine est définie comme sui t:

“La prostitution enfantine désigne l’utilisation d’un enfant aux fins d’activités sexuelles, en offrant ou en promettant de l’argent ou toute autre forme de rémunération, de paiement ou d’avantage, que cette rémunération, ce paiement, cette promesse ou cet avantage soit fait à l’enfant ou à un tiers.” (Convention de Lanzarote)

La prostitution enfantine implique la présence de deux personnes au minimum : la victime et le client. Généralement, une tierce personne (l’intermédiaire) est également impliquée. Il peut s’agir d’un proxénète, d’un tenancier de maison close ou d’une autre personne qui rend la prostitution possible et/ou en tire un quelconque avantage.

La prostitution enfantine ne peut jamais se dérouler de façon volontaire et est punissable dans tous les cas. Afin de mieux protéger les mineurs, le législateur belge a établi une présomption irréfragable de contrainte. Cela signifie que les mineurs ne peuvent jamais consentir à des services sexuels moyennant une rémunération. La loi ne fait aucune distinction entre les mineurs qui travaillent pour leur propre compte et les mineurs qui sont exploités par un proxénète ou une autre personne.

Les enfants peuvent également être victimes d’actes de prostitution via Internet.

Etude de Child Focus sur la prostitution enfantine et juvénile >>

Les technologies de l'information et de la communication comme Internet font partie intégrante de la vie des enfants et adolescents. Ils utilisent internet pour discuter avec leurs amis, faire de nouvelles expériences, nouer de nouveaux contacts et partager leurs préoccupations. Si ces expériences sont bien sûr positives pour leur développement, il ne faut pas perdre de vue les risques qu’entraînent ces technologies.

En 2008, Child Focus a présenté les résultats de son étude intitulée ‘Sur la corde raide du Net’, une étude exploratoire sur le comportement sexuel transgressif des mineurs via les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

L’étude démontre qu’Internet peut faciliter la prostitution juvénile. Il peut aussi bien s’agir d’adultes qui abordent des mineurs que de mineurs qui fournissent, de façon délibérée ou non, des services sexuels contre rémunération, par exemple en échange de crédit d’appel. De plus en plus de mineurs ont tendance à adopter un comportement sexuel transgressif via Internet et d’autres médias. Ils se sentent moins inhibés et posent des actes qu’ils n’oseraient probablement pas poser dans la vie réelle.

Pour en savoir plus sur la manière dont les enfants et adolescents peuvent utiliser Internet en toute sécurité, lisez nos conseils et découvrez nos outils éducatifs sur la page Sécurité en ligne.

Vous êtes victime ou vous souhaitez signaler un cas de prostitution enfantine ?

Contactez Child Focus au numéro 116000 gratuit. Ce numéro est accessible 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Un de nos collaborateurs répondra à votre appel, écoutera votre témoignage et vous aidera à identifier les démarches à entreprendre. Vous pouvez également nous contacter via le chat ou e-mail.

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912