Point de contact civil

Child Focus, point de contact civil pour le signalement d’images d’abus sexuels d’enfants

Child Focus la Fondation pour Enfants Disparus et Sexuellement Exploités, est une institution privée reconnue d'utilité publique opérationnelle depuis le 31 mars 1998.

 

 

La Fondation a pour mission, d'une part, d'apporter un soutien actif à la recherche d'enfants disparus, enlevés ou sexuellement exploités et, d'autre part, de collaborer aux mesures de prévention et de lutte mises en place contre ces phénomènes, aux niveaux belge et international.

Child Focus agit toujours et uniquement dans l'intérêt des enfants. Pour aider à combattre l'exploitation sexuelle des mineurs, la Fondation se consacre entre autres à la lutte contre la diffusion d’images d’abus sexuels de mineurs (pornographie enfantine) sur Internet.

En 2002, Child Focus a décidé de créer un point de contact civil pour le signalement de telles images. Ce point de contact a une mission qui cadre également avec le combat mené par la Commission européenne afin de prévenir la diffusion de contenu dommageable sur Internet et a dès lors été créé avec le soutien de cette institution.

www.stopchildporno.be est un point de contact civil belge. Child Focus ne mène pas d'enquêtes, mais a un protocole de collaboration avec les autorités policières et judiciaires. En collaboration avec la police et la justice, Child Focus s’emploie ainsi à faire disparaître du web le plus grand nombre possible d’images d’abus sexuels d’enfants.

Ce point de contact civil et les informations disponibles à ce sujet sur le site de Child Focus ont pour objectif de renforcer le sens des responsabilités des internautes en leur fournissant des informations utiles concernant cette problématique et d’offrir aux citoyens la possibilité de signaler ces images à Child Focus, anonymement s'ils le souhaitent, dans le but de les faire disparaître de la Toile.

Les auteurs des signalements effectués via le point de contact civil de Child Focus peuvent rester anonymes et les collaborateurs sont tenus au secret professionnel. Pour l’instant, les signalements sont tous transmis, sans être ouverts, à la Police fédérale. Si l’enquête démontre que les images signalées sont effectivement des images d’abus sexuels d’enfants, l’enquêteur s’attache à déterminer leur provenance. Si le site est hébergé en Belgique, les autorités belges sont impliquées et poursuivent l’enquête sur l’abus proprement dit. En parallèle, les fournisseurs belges de services Internet sont priés de retirer les images du web. Si le site se trouve à l’étranger, les images sont envoyées aux services de police du pays concerné. Child Focus tente d’avoir un rôle plus actif en la matière comme c’est déjà le cas pour les autres points de contact à l’étranger.

↪ Comment cela fonctionne-t-il à l’étranger ?

© 2015 Child Focus | Avenue Houba - de Strooper 292 | B-1020 Bruxelles | BE19 3101 2229 9912